UA-73261821-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • "Souffle" de Kim Ki duk

    En tant que grand admirateur de ce cinéaste coréen, plasticien de formation, je ne pouvait rater "Souffle"

    Ce film décrit le parcours de trahison, de passion et de désir d'une jeune femme et d'un... condamné à mort dans une prison ! C'est vraiment un objet cinématographique particulier, décrit avec lenteur - au fil des saisons - et une grande précision par le réalisateur de "Printemps, été, automne, hiver... printemps". Une des grandes forces de ce film réside sans doute dans le jeu des comédiens, qui ne tombe jamais dans un sentimentalisme (bien que certaines séquences auraient pu le faire sentir) et qui reste toujours juste. La mise en scène est précise et les symboles nombreux... bref, j'aime bien ;-)  A voir (au métropole à Lille...)

  • "De l'autre côté" de Fatih Akin

    Ce nouveau film turque est une belle surprise pour moi. Après le cinéma de Nury Bridge Ceylan, je découvre à nouveau une écriture cinématographique turque des plus intéressante.

    Encore une histoire de destins croisés, de pardon et de compassion. Une mise en scène très précise et oeuvrant au service de l'histoire et du jeu des comédiens. La mise en scène est véritablement au service des personnages avec une grande précision dans les choix de cadre. C'est souvent directement de la photographie, avec lenteur et musique.

    Toujours la route, omniprésente, dans le scénario. Prix du scénario et du jury oeucuménique à Cannes cette année. Une belle oeuvre tout en finesse, posant en sous texte la question de la place de la Turquie dans l'Union Européenne. a voir. 

  • Bonjour à vous

    e96cda2b1ebf38d91d9565b17ff40f1e.jpg Bienvenu sur mon site qui présente globalement tout un parcours de vie et de travail en tant que réalisateur : d'abord réalisateur-étudiant, puis-réalisateur-producteur, voyageur, photographe, écrivant...

    J'ai vu le jour le 1er février 1983 à Cambrai, dans le Nord. L'aventure a été directement un "combat" puisque je suis né à 6 mois et une semaine... Plus petit et plus lent que les autres, j'ai souvent été un peu décrié dans mon enfance. Prime enfance dans un foyer de jeunes filles où mon père travaillait comme éducateur spécialisé. Ma famille éclate quand j'ai 5 ans je me retrouve à "vadrouiller" entre mes parents, entre Cambrai et Lille.

    Dès 7-8 ans, je joue des textes de Coluche et Devos (dont j'apprécie particulièrement l'univers) pour ma famille et organise de petites représentations. La passion naissante pour le spectacle ne me quittera plus.

    A 15 ans, nouveau choc : mon père, éducateur spécialisé ayant abandonné sa profession (pour se mettre notamment à écrire, pour faire des objets en bois de grande qualité et pour travailler comme chauffeur-livreur de pain) meurt soudainement quelque jours après m'avoir fait son dernier cadeau : une caméra. Cet homme très important pour moi a compris ma vocation, mon caractère indépendant, et mon côté "artisanal", creusant mystérieusement dans la "matière" humaine.

    A 16 ans, je fais ma première expérience de tournage sous la direction du cinéaste Assen Legzouli dont je suis l'assistant sur ce "petit film de lycée".

    Dans le même temps, entre 16 et 18 ans, je co-écris un premier livre de science fiction destinée à la littérature jeunesse. Je fais également du tir à l'arc à cette époque et découvre la philosophie d'un sport exigeant dans lequel je réussi à me faire une place. Je poursuit un bac L option Arts plastiques puis des études en arts plastiques, arts du spectacle et cinéma dans différentes universités (cf rubrique "Curriculum Vitae") J'ai abandonné le tir à l'arc pour le cinéma, mais les démarches sont restées les mêmes : approfondissement, détermination, travail acharné, exigence. 

    J'ai décidé de poser mes valises dans le Nord et d'écrire pour ses gens, ses paysages et ses valeurs qui m'ont guidées et qui me guident dans ma pratique. Je me sent bien au coeur des lieux où mes ancêtres comme mes contemporains travaillent (ou pas), souffrent (ou on souffert) tout en restant solidaires et humains.

    Ai-je du talent ? Je n'en sais rien. Je suis déterminé, bosseur et ma vie prend un sens... peut être un peu en marge des grandes villes et du monde "du spectacle"... Mais (peut être) plus proche d'une démarche authentique.

    C'est peut être cela qu'on appelle "l'univers" d'un artiste... quelque chose qui l'entoure, indescriptible, une intériorité qui se détermine dans les rencontres et les projets. Quelque chose qui doit grandir tout en restant fragile et ténu.

    Je sais que je suis resté quelque part cet enfant petit et fragile même si l'homme d'aujourd'hui qui écrit ses lignes s'est battu pour faire aboutir chacun de ses projets. L'essentiel est dans le travail avec générosité, professionalisme et grande rigueur. Aussi je m'entoure de collaboration dont je sens le professionalisme, la générosité et l'exigence.

    Si nous nous entendons, si nous nous retrouvons sur nos questions et nos ambitions, alors, soyons en liens! C'est la base des plus grands projets et elle permet de dépasser la question centrale de "l'argent". Trouvons de l'argent pour faire de l'art pour les gens... (je sais c'est pas drole) 

    Voilà de quoi voir en ligne : http://projects.djehouti.com/52fcd753d1533/index.html

     

    Au plaisir d'une future collaboration

    Michael Dessein, alias 'Barton' 

    CONCEPTION ET REDACTION DU SITE : Barton