UA-73261821-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Diffusion sur le festival "World around the terril"

    Ce weekend, (du vendredi 27 au soir au dimanche 29 au soir), j'ai participé au festival "World Around the terril" organisé pour la première fois cette année... au terril des Argales à Rieulay !!

    Au programme : musiques du monde avec des groupes professionnels et assez engagés (électro, tzigane...)

    Présence ce dimanche d'un village associatif avec de nombreuses associations de solidarité internationale.

    Diffusion de "Porteurs d'espérance" dans les locaux de la maison du terril avec un débat.

    Dans la droite lignée d'engagements citoyens et artistiques.

    Je réalise actuellement un petit film de promotion pour mettre en valeur cette première édition... et je vous y donne rendez-vous l'année prochaine !!!

    Barton

  • Pensées

    Dans ce monde dionysiaque et de souffrances...

    Les hommes n'ont plus consciences de leurs limites et même de leurs propre mort, ultime faiblesse.

    Leurs peurs et leurs enfermements développent ses comportements. Comment lutter contre ? En s'ouvrant...
    Et là, c'est vertigineux... les peurs sont là mais peuvent être dépassées... Même si le prix est parfois lourd...

    J'y participe modestement, j'en suis là. Me disant que mon action est toujours limitée. Souvent, je me bat contre les propres forces qui me poussent à tout lâcher...

    La vie est toujours une lutte. Et la vie transparaît vraiment dans la lutte parce qu'elle décloisonne les imaginaires...

    Avançons ensemble. Et soyons à l'écoute de notre propre évolution...

    Chacun peut et doit faire...

    L'action est le propre de la vie, modestement et simplement.

    Arriver à l'épure, c'est le plus difficile.

    Barton

  • texte de Michel Gedda

    Qui a t-il à comprendre ?

    Qui a-t-il à voir ?
    A toucher, à sentir, à être ?

    Peut être justement cette incompréhension
    Cette perception individuelle et universelle qu'il n'y a pas que ça.
    Qu'il y a tout le reste, si omniprésent et si impalpable.

    Si inaccessible par sa proximité.
    Et qu'il faut être aventurier, inconscient et seul pour oser en témoigner.

    Puisque son expérience impose de la partager.
    Exige. Contraint. Oblige.
    Pour en vivre comme on peut.
    Jusqu'à en mourir.
    Comme la dernière nécessité pour exister.

    Michel Gedda.

    Ses mots résonnent en moi et j'espère qu'ils résonneront en vous.

    Barton